Hello !!!

    12-test-2-.jpg

 

 

Ce blog est un morceau

de vie, d'envie, de partage, d'humeurs,

de réflexions, de tout et de rien...

 

Zani-mots-ALM-.jpg




Un grand merci
à Monsieur Kiki
pour ces deux
jolies réalisations

 
 
Diapositive15.JPG

"Tout ce que j'ai fait,
a servi à me construire.
"
Samuel Jackson
 
Diapositive15.JPG
Si vous souhaitez me contacter,
cliquez ci-dessous


Diapositive15.JPG

Mes index

 

undefined
undefined
 
 
  ALAURE.gif

 

Rechercher

1, 2, 3...

 
Vous êtes le
 
ème

   visiteur de ce blog

   

Vieilleries

Vagabondages

    Mes explorations

Les Blogeurs

   

Chim--re-copie-1.jpeg Gludo.jpeg
Bluegrey-2.jpeg Na--k.jpg Lamia-copie-1.jpeg
Demain-sera.jpg Gouli.jpg
undefined
Erzie Marc-Supy--copie-1.jpg
kiki.jpeg
Calipso.jpg Betty.jpg
Karine.jpg Yueyin.jpeg Anjie.jpg
Bric---brac.jpg
Fabebook--copie-1.jpg Abeille-.jpg
La-Hibou-.jpg VDM.jpg Marie
     

 

Les Auteurs
 
Marc--bouton-site-.jpg
 
Les Artistes
 

 
Les Autres
 

Babelio.jpg

 

 

ALAURE.gif

Biblio

 

Je fais partie du groupe


 

J'aime beaucoup le

 

 

Mes index
 

  

 

 


 

Livre d'or

Livre-d-or-.JPGLivre d'orLivre d'orLivre d'or
Livre-d-or--2-.jpg
 
Vous souhaitez laisser un petit message,
un avis ou une suggestion
qui n'est pas spécialement en rapport
avec un article ?
Vous voulez juste poser une question
ou faire  un petit "coucou" ?
Alors pas de problème,
cliquez sur le livre d'or,
il vous conduira au bon endroit.
Je vous promets de répondre.
 
 

 
31 janvier 2008 4 31 /01 /janvier /2008 23:01

Concerves.jpgLe procédé qui permet de conserver en pots de verre puis en boîtes métalliques hermétiquement clos les aliments aseptisés par la chaleur a été mis au point par Nicolas Appert.

Jusque-là et depuis la plus haute antiquité, la conservation des aliments se faisait par séchage ou fumage, salaison ou froid (neige ou glace), fermentation acide ou adjonction de Sucre.
 

Fils d'un aubergiste de Châlons-sur-Marne, Nicolas Appert s'établit en 1780, comme confiseur, à Paris. Soucieux de nourrir ses militaires, amaigris et déguenillés, le Directoire offre un prix de 12000 francs (-or !) à qui trouvera le moyen de bien conserver les denrées destinées à nourrir les armées de terre et de mer.

 

En 1796, Appert abandonne son commerce et part s'installer à Ivry, puis en 1804 à Massy où il crée une petite usine, la première de toutes celles qui vont participer à la fortune de l'industrie géante des conserves alimentaires.

 

Conserves-1.jpgDès cette année-là, on a la preuve, par les navigateurs au long cours, que le procédé d'Appert est efficace. Mais celui-ci attendra l'année 1810 pour toucher la récompense de 12000 francs et publier un ouvrage sur le sujet, qui fera autorité.
De ce livre fondamental sera tirée une version populaire, le Livre de tous les ménages, qui vulgarisera la technique de ce qu'on va nommer "1' appertisation" (
procédé de conservation qui consiste à stériliser par la chaleur des denrées périssables dans des contenants hermétiques boîtes métalliques, bocaux ...).

 

En 1822, la Société d'encouragement pour l'industrie nationale lui remet le diplôme de "bienfaiteur de l'humanité". Mais dans ses recherches en vue de substituer le fer-blanc au verre comme matériel de conditionnement, il engloutira sa fortune.
Lorsqu'il meurt, en 1841, c'est la fosse commune du cimetière de Massy qui reçoit sa dépouille.
  

Partager cet article

Repost 0
Published by ALaure - dans Art de vivre
commenter cet article

commentaires

Pipo 03/02/2008 01:12

Quelle tragique fin ( faim ? ) !!!Les raviolis peuvent lui dire merci à ce brave monsieur.lol

ALaure 03/02/2008 20:57

Et tous ceux qui aiment les raviolis aussi... Je lui dit donc Merci Monsieur ... :0036:

florinette 01/02/2008 12:25

C'est triste et désolant de voir cet inventeur terminer dans la fosse commune !! :-(((

ALaure 02/02/2008 23:47

C'est justement parce que je pense la mm chose que toi que je l'ai dit dans mon article. :0010: